top of page

"Make it Slow", ou l'art de privilégier la durabilité

Dernière mise à jour : 20 août 2023


"Make it Slow", où l'art de privilégié la durabilité
© Isabela Kronemberger

La "slow fashion" est une approche alternative à la "fast fashion" qui privilégie la durabilité et la qualité plutôt que la production rapide de vêtements éphémères. Dans un monde idéal, les vêtements seraient fabriqués avec soin et ne se démoderaient pas avant d'arriver dans notre garde-robe. Cela nous ramènerait à une époque où les choses étaient conçues pour durer, plutôt que d'être jetées après quelques utilisations.


Un développement axé sur la qualité plutôt que la quantité

Certains pourraient penser que la "slow fashion" est une utopie, incompatible avec notre société obsédée par la consommation. Mais est-ce vraiment le cas ? Ne serait-il pas plus réaliste de croire en un modèle de développement de l'industrie textile axé sur la qualité plutôt que la quantité ?

Une industrie textile axé sur la qualité plutôt que la quantité

Des emplois plus qualifiés et mieux rémunérés

Bien sûr, il y a des inquiétudes quant aux conséquences du ralentissement de la production de l'industrie textile, notamment en termes d'emplois et de création de richesse. Cependant, soyons réalistes : est-ce que toutes ces usines produisant des vêtements bon marché offrent des conditions de travail dignes ? La "slow fashion" pourrait créer des emplois plus qualifiés et mieux rémunérés, tout en limitant l'impact écologique.

La "slow fashion" pourrait créer des emplois plus qualifiés et mieux rémunérés, tout en limitant l'impact écologique.

D'autre part, l'industrie de la Fast Fashion est apparue au début des années 1990, autrement dit, on a su faire sans, nos parents et grands-parents et arrière-grands-parents ont su faire sans. En se concentrant sur des pièces pouvant être utilisées sur la durée voire transmises à la génération suivante. Le vêtement était souvent lié à un usage, un métier et devait répondre à des enjeux de fiabilité, de statut, parfois et d'usage. Cette connaissance et la capacité qu'avaient nos aînés à savoir rapiécer un vêtement pour en prolonger la durée faisaient partie de la transmission et des choses à connaître à l'âge adulte.

La Fast Fashion répondait également à une période où les pays dits développés ont privilégié le secteur des services au détriment de leur industrie et du travail manuel. Qui lui, était réservé aux populations considérées comme étant les moins éduquées. Cette perte du travail manuel se ressent dans notre manque d'éducation collectif sur la valeur des choses et leur prix.


Alors, comment adopter une approche plus responsable et conforme à la "slow fashion" lors de nos achats de vêtements ? Voici quelques conseils :


  1. Achetez moins, mais mieux ! Optez pour des vêtements de qualité, fabriqués avec des matériaux durables et dans des conditions éthiques. Investissez dans des pièces intemporelles qui résisteront à l'épreuve du temps, plutôt que de céder aux impulsions de la mode éphémère.

  2. Privilégiez les marques transparentes. Renseignez-vous sur l'origine de vos vêtements et les conditions de travail des personnes qui les fabriquent. Une marque engagée dans la "slow fashion" devrait être fière de partager son processus de fabrication et de montrer son respect pour les travailleurs et l'environnement.

  3. Optez pour des vêtements intemporels plutôt que de suivre les tendances éphémères. Vous pourrez les porter plus longtemps, ce qui réduira la pression sur votre portefeuille et l'impact sur l'environnement.

  4. Réparez et entretenez vos vêtements. Ne jetez pas un vêtement à cause d'un bouton manquant ou d'une fermeture éclair cassée. La "slow fashion" encourage la réparation plutôt que le remplacement, ce qui prolonge la durée de vie de vos vêtements.

  5. Explorez le marché de seconde main. Les vêtements vintage ont leur charme et leur histoire. En achetant d'occasion, vous contribuez à réduire la demande de nouvelles productions tout en ajoutant une touche unique à votre style.

  6. Soyez créatif ! Personnalisez vos vêtements, créez votre propre style unique. La "slow fashion" encourage l'expression personnelle et la créativité, permettant de donner une seconde vie à vos vêtements et de les adapter à votre évolution personnelle.

Avant de vous précipiter dans un magasin à la recherche de la dernière pièce que vous allez porter l'espace d'un été, prenez un instant pour réfléchir à la "slow fashion".

Avant de vous précipiter dans un magasin à la recherche de la dernière pièce que vous allez porter l'espace d'un été, prenez un instant pour réfléchir à la "slow fashion". Se sentir bien dans nos vêtements est bien plus important que de suivre aveuglément les dernières tendances. La "slow fashion" offre une alternative consciente, respectueuse de l'environnement et éthique, qui peut donner du sens à nos choix vestimentaires tout en contribuant à un avenir plus durable.


Allez plus loin

Les coulisses de l'industrie textile.

Les véritables bonnes idées et les fausses idées de la Slow Fashion, un mouvement qui vise à être plus "responsable".

Et des conseils pour s'habiller sans compromettre ses valeurs. Cette analyse est basée sur des sources fiables et des témoignages concrets. Source : Edeni


The True Cost, who pay the price of clothing?

C'est une histoire captivante sur les vêtements - ceux que nous portons, ceux qui les fabriquent et l'impact profond de cette industrie sur notre monde. Le documentaire "The true cost" révèle les dessous de cette histoire méconnue et nous pousse à réfléchir sérieusement : qui paie réellement le prix de nos vêtements ? Ce film invite à remettre en question nos choix de consommation et à prendre conscience de l'impact de nos actions sur les personnes et la planète.


Une mode éthique est-elle possible ? - Majdouline Sbai / Edition de l'échiquer

Qu’y a-t-il derrière une chemise achetée chez Zara, une paire de baskets dégotée chez Kiabi ou un survêtement soldé chez Decathlon ?Pendant plusieurs années, Majdouline Sbai a mené l’enquête sur la « fast fashion » et ses impacts sociaux et environnementaux. Car l’histoire de l’industrie de la mode résume de façon caricaturale la mondialisation de l’économie. À force de produire toujours plus, toujours plus vite, elle est devenue la deuxième industrie la plus polluante du monde.

70 vues0 commentaire

Comments


bottom of page