fbpx

Expositions de Martine CRAPET et Quentin LIU

Vernissage | Exposition du 03 au 21/01/2022

Entrez dans le rêve, une exposition de Martine CRAPET.

Quand le jour s’achève

Voir les couleurs, voir les formes

Enfin marcher pendant que les autres dorment

« En résonance avec les mots de cette chanson de Gérard Manset, ces tableaux sont des évocations intimes et d’ordre poétique. Paysages, traversées, signes, écritures, personnages qui regardent, invitent, questionnent…

Quand je peins, je rentre dans une attention particulière à guider ce qui vient, à construire avec ce qui vient dans un projet, à laisser faire et aussi à conduire, à dialoguer, à ralentir le trait, à vivifier la trace, à équilibrer, à faire tenir… sur mon chemin. Et comme Pierre Soulage, je pense que c’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche. »

Martine CRAPET pratique le dessin et la peinture depuis son plus jeune âge. Après une licence en Arts Plastiques et la fréquentation de différents ateliers, dont celui des Beaux-Arts de la Ville de Paris, lui est venu « le goût de l’encre ». C’est ainsi qu’elle s’initie aux techniques de la peinture chinoise, et développe un style abstrait avec des allusions figuratives, en résonance avec la phrase de Paul Klee : Je suis un abstrait avec des souvenirs.

Principaux Salons et expositions personnelles :

Art Capital – Grand Palais (2012, 2014, 2017)

Salon des Peintres et Sculpteurs de Paris 15ème (2012 – 1er prix, 2013, 2015 – 1er prix)

Salon d’Automne (2013), Salon les Hivernales de Paris Est Montreuil (2012)

Galerie l’Oeil du Huit, Centre d’animation Cévennes, Médiathèque Marguerite Yourcenar Paris,

Galerie l’Artsenal Bayonne.

Inévitable collision, une exposition de Quentin LIU.

Dans la seconde moitié du siècle dernier, de nombreux politiciens et intellectuels occidentaux pensaient que, si les pays totalitaires ou communistes pouvaient développer leur économie, les libertés individuelles et les institutions démocratiques de leur pays se développeraient naturellement. La Chine communiste était le terrain expérimental de cette théorie. Quarante années sont passées : pandémie, crise économique, division raciale, violence… Les pays démocratiques sont de plus en plus fragilisés. De l’autre côté, le communisme chinois est devenu de plus en plus puissant et offensif. Où vont l’Europe et le monde ? Que devrions-nous faire ? Cela devrait être les principales questions des citoyens de chaque pays libre.

Quentin LIU est né en 1978 en Chine, année de l’ouverture au monde de la Chine après les années Mao. Il est arrivé pour la première fois en France à l’âge de 24 ans. Tout au long de sa vie, il a vu comment la Chine s’est de plus en plus rapprochée des pays occidentaux avant de s’en éloigner. Dans sa pratique artistique, la peinture, l’installation et la photographie sont les trois principaux médiums pour exprimer ses idées et ses sentiments. Pour lui, l’art est une manière de questionner et laisser des traces de souvenirs collectifs. La politique, la mondialisation, le consumérisme, la violence sont des thèmes qui apparaissent souvent dans ses œuvres.

Vernissage-Rencontre avec les artistes le 11/01/2022 à 19h00. Réservation obligatoire.

 

Plus d’infos

Le mardi 11 janvier 2022
de 19h à 22h

Adresse
Le Patronage Laïque Jules-Vallès
72 avenue Félix Faure
75015 Paris

Transport : 8 : Boucicaut (221m)
8 : Lourmel (306m)

Contact
https://www.patronagelaique.eu/
https://www.facebook.com/patronagelaiqueparis/

Credit : Quentin Liu et Martine Crapet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir l'actualité d'Ylangg.







 

 / 

Sign in

Send Message

My favorites