fbpx

Ana Ford, révélation rap au féminin

Née à Genève et d’origine marocaine, Ana Ford de son vrai nom Nasma, se décrit comme étant musicienne, danseuse, comédienne et bientôt réalisatrice, bref elle a l’art qui coule dans ses veines et qui se décrit de plusieurs manières. Gagnante des EOW de Montreux et du One one by Bazané à Paris, c’est en écrivant elle-même ses propres textes vers l’âge de 18 ans qu’elle arriva à adopter le Rap Français, n’aimant que le Rap US jusque-là. C’est dans une enfance bercée par la musique, de tout style, que Nasma a puisé son amour pour la chanson. Elle dit avoir écouté de tout avec sa mère, du classique Edith Piaf en passant par Oum Kalthoum, The Scorpions, Aretha Franklin, Mendelsshon, et même les Fugees, puis se synchronisant au rap avec Eminem, et bien d’autres groupes encore.

Je fais de la musique pour me faire du bien, me faire kiffer et ça marche. J’espère que ça produit le même effet sur les gens qui m’écoutent.

Ana Ford

Etant danseuse de formation ainsi qu’actrice professionnelle, Ana Ford est décidément une personne qui baigne dans le milieu artistique et qui puise dans son vécu pour offrir un contenu musical de qualité.

J’ai commencé à écrire et rapper parce que j’avais besoin de me défouler, de questionner, de provoquer, de prendre plaisir et me sentir vivante.

Ana Ford

C’est dans l’écriture de sa musique qu’Ana Ford se sent au mieux de sa forme, pouvant ainsi exprimer ses joies et ses peines. Après avoir regardé des proches faire du Freestyle, c’est à ce moment même qu’elle décida de se mettre au rap, de tenter sa chance et d’essayer cette nouvelle méthode d’expression qui était loin d’être inconnue pour elle, grande fan du RAP US à l’époque.

Mais c’est surtout pour montrer son combat contre une société patriarcale qui ne laisse pas sa chance aux femmes dans le milieu du Rap francophone qu’Ana Ford c’était lasser pendant un moment d’écrire des chansons et de chanter. Semblant avoir du mal à affirmer son style dans un milieu qui privilégie le rap masculin plutôt qu’un ‘rap de meuf’ notre chanteuse a su affronter cela en retournant sur scène en 2019 dévoilant une personne sensible et forte à la fois.

C’est son clip Baghdad qui lui offrira un certain succès bien mérité et qui nous donne un petit avant goût d’une belle discographie en formation et qui ne demande qu’à se faire découvrir de plus de monde.

C’est donc avec une grande fierté que notre rappeuse naissante assume ses origines et surtout sa religion, qui ne sont en aucun cas des freins à son succès naissant, et qui selon elles font partie intégrante de sa personnalité. Ana Ford arbore avec succès un visage fier lorsqu’on évoque d’où elle vient, et n’hésite jamais à assumer pleinement sa religion avec un iconique ‘El-Hamdoulilah’ qu’elle dit après chaque ça va. C’est une personne douce et forte qui aime ce qu’elle fait et qui nous laisse ressentir cela à travers son art.

Ce qui me plaît dans le rap, c’est l’impression de pouvoir être véritablement moi-même. Je peux parler de choses intimes. Je suis très pudique et me confie difficilement dans la vie, mais dans ma musique je sens que j’ai le droit de le faire et je me sens en confiance et en sécurité. On est tous très ambivalents et nos façons de fonctionner sont paradoxales. J’aime avoir le droit d’être fragile tout en étant hyper arrogante dans mes textes, dans mes titres.

Ana Ford

On apprécie particulièrement ses styles vestimentaires qui reflètent bien sa personnalité et son ouverture d’esprit lors de différentes interviews qu’elle a put donner. Une musique émouvante, des paroles tranchantes et une mise en scène pratique pour un clip de qualité qui nous laisse nous plonger dans l’univers de cette jeune artiste, une étoile montante qui battit une place bien haute dans le monde du rap francophone féminin, un rap qui se laisse être fort et qui se dote d’une sensibilité qui manque souvent aux autres et que l’on aime retrouver à travers la musique d’Ana Ford.

A écouter sur : 
Apple Musique ;
Spotify ;
Deezer ;
Disrtokid.

A suivre sur : 
Instagram : anaford__/ ;
Facebook : Ana Ford ;
Youtube : Ana Ford.

Credit Photo : Pascal Greco

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir l'actualité d'Ylangg.




 

 / 

Sign in

Send Message

My favorites